Un peu d'histoire...

Loin de l'hypnose de spectacle, l'hypnose, à la base, s'est développée dans le milieu médical, en Europe, dès le XVIII siècle.

Elle connaît plusieurs courants et écoles qui chacune apportent  des points de vue différents, témoins d'une pratique riche et évolutive .

Aussi peut-être serait-il plus approprié de ne pas parler de l'hypnose mais des hypnoses.


Ses figures les plus célèbres sont le médecin Franz-Anton Mesmer, le neurologue Hypolitte Bernheim, le neurologue Jean-Martin Charcot, le psychiatre Johannes Heinrich  Schultz, créateur du training autogène du même nom, encore appelé auto-hypnose,  

et bien sûr le psychiatre américain Milton Erickson, fondateur de l'hypnose Ericksonienne, ou encore, plus proche de nous, l'hypnose des thérapie cognitivo-comportementales ou de l'hypnose médicale: Joseph Wolpe, Albert Ellis, Théodore Barber, Nicholas Spanos, Chaves ou le docteur Jean Godin.

Il faut cependant noter que depuis l'antiquité, dans de nombreuses sociétés traditionnelles, la transe est utilisée dans un but thérapeutique ou religieux, les deux étant souvent mêlés.